Le cabi­net de conseil Alci­med a dévoilé les résul­tats de son étude « 6 milliards pour réus­sir la tran­si­tion éner­gé­tique » à travers une info­gra­phie péda­go­gique lors d’une confé­rence orga­ni­sée par le Salon Smart Ener­gies 2016.

Data­nergy vous livre les 5 points à rete­nir :

  • Il existe un marché, celui de la faci­li­ta­tion éner­gé­tique, qui permet la mise en œuvre des actions d’éco­no­mies d’éner­gie grâce à l’en­semble des solu­tions de détec­tion et de véri­fi­ca­tion des écono­mies d’éner­gie (étude, comp­tages, garan­ties).
  • Le marché de la faci­li­ta­tion éner­gé­tique repré­sen­tera 6 milliards d’eu­ros/an en Europe à hori­zon 2025. Estimé à 3,5 en Mds € en 2013, ce marché devrait donc presque doubler en l’es­pace de 12 ans.
  • Malgré les 3,5 milliards déjà inves­tis, les résul­tats en terme d’effi­ca­cité éner­gé­tique restent déce­vants. À titre d’exemple, la consom­ma­tion d’éner­gie du secteur immo­bi­lier en France a augmenté de 6 % entre 2000 et 2012.
  • Comment expliquer cela ? Les solu­tions de détec­tion et de véri­fi­ca­tion des écono­mies d’éner­gie reposent trop souvent sur une approche sur mesure site à site, coûteuse et diffi­cile à indus­tria­li­ser sur l’en­semble du patri­moine (audits, comp­teurs…). Ces montants déjà inves­tis ne permet­traient actuel­le­ment de trai­ter que 500 000 bâti­ments/an en Europe.
  • Comment réus­sir la tran­si­tion éner­gé­tique ? Flécher les inves­tis­se­ments vers des solu­tions inno­vantes et plus effi­caces. Les solu­tions basées sur les nouvelles tech­no­lo­gies (data analy­tics, modé­li­sa­tion prédic­tive, objets connec­tés…) permet­traient de multi­plier par 6 le rythme de la tran­si­tion éner­gé­tique (3 million de bâti­ments trai­tés par an).

Vous souhai­tez en savoir plus ?

Crédit photo : Foto­lia / Sing­kham











Vincent Bryant

Publié par Vincent Bryant

Président de Deepki