La plupart des compteurs électriques jaunes et verts qui servent à facturer la consommation d’électricité par les fournisseurs peuvent vous fournir vos relevés énergétiques sous forme de courbes de charge. Ces jolies courbes donnent à un pas de temps fixe (10 minutes, 10 secondes ou moins) un relevé instantané de la puissance consommée. Si elles peuvent paraître difficiles à exploiter du fait du grand nombre de données qu’elles contiennent, traitées par les bons outils de data-analytics, elles deviennent une mine d’informations extrêmement utiles pour détecter des économies d’énergie.


La preuve en image :

Eteignez la nuit !

eteindre-nuitEn analysant l’extrait de courbe de charge ci-après, on distingue clairement les jours (pics de consommation) des nuits (creux). On constate très rapidement que le 17 février, les équipements n’ont pas été éteints durant la nuit. Détecter automatiquement ce type d’événements peut permettre de réduire facilement sa consommation énergétique.

Isolez davantage !

isolation des mursLe graphe ci-dessous compare l’évolution d’une courbe de charge théorique et d’une courbe de charge réelle pour un même local. La puissance demandée par la plupart de vos appareils électriques est fonction de la température à l’intérieur de vos locaux. Or les relevés de température utilisés pour calculer la courbe bleue sont effectués à l’extérieur de vos locaux. Lorsque la courbe rouge, qui représente la puissance observée, n’est plus en adéquation avec la courbe bleue cela signifie que les relevés extérieurs de température ne suffisent plus à expliquer les variations de température à l’intérieur de vos locaux. Ce phénomène peut-être la conséquence d’une mauvaise isolation ou d’une trop grande sensibilité à l’ensoleillement et peut doubler votre facture énergétique.

Redressez pour économiser

Analyser les courbes de charge permet d’estimer la part de puissance réactive dans la puissance consommée. C’est une composante de la puissance transportée qui n’est pas directement utile au fonctionnement des appareils électriques et qui implique des pertes d’énergie sur les lignes à haute tension. Aussi, elle est facturée en sus par les fournisseurs pour les contrats jaunes et verts. Or elle peut être compensée par des modules de redressement disponibles dans le commerce à faible coût.

Vous l’aurez compris, entre les pics et les creux, se cachent de précieuses informations qui en disent long sur vous à ceux qui savent les faire parler. Pour faire des économies d’énergie, détecter les locaux mal isolés et éviter les surfacturations, l’analyse de vos courbes de charges devient une étape incontournable. Alors, vous vous y mettez quand ?


Pour aller plus loin :


Pour recevoir tous les mois les articles de Datanergy, inscrivez-vous !
Christelle Marfaing

Publié par Christelle Marfaing