Les effets positifs de la mise en place de la norme 50001 sont multiples pour l’entreprise, quelle que soit la taille de son organisation selon l’étude internationale sur les pratiques de management de l’énergie menées auprès de 78 entreprises certifiées ISO 50 001 par l’AFNOR. Néanmoins, certaines complexités du processus peuvent rendre la mise en œuvre moins aisée que prévue.


Des avantages résultants de l’ISO 50 001 nombreux !

1 – La réduction de sa facture énergétique

Selon cette étude internationale, une moyenne de 20% d’économies peut être atteinte grâce à :

  • Une formalisation des processus qui conduit mécaniquement à une baisse de la consommation énergétique :
    • Suppression des coûts cachés,
    • Localisation et correction des anomalies.
  • La définition d’indicateurs de performance (revue initiale, objectifs annuels et identification des leviers), qui permettront dans le temps d’établir des comparatifs. Ce système de pilotage de l’efficience énergétique est vertueux et pérenne s’il s’accompagne de :
    • Plans d’actions et opérations de contrôles,
    • Outils de pilotage dédiés,
    • Actions de pédagogie,
    • Partage avec le Top Management.

A lire également : Qu’est-ce que la norme ISO 50001 ?


2 – La baisse de son impact environnemental

Toujours selon cette étude, pour les entreprises industrielles qui appliquent la norme ISO 50001, la diminution des émissions de CO2 peut être très significative (jusqu’à 30%). Sa contribution au niveau de la RSE est ainsi mesurable.

3 – L’adhésion des collaborateurs à un projet ambitieux

Une société qui fait des efforts pour réaliser des économies d’énergie est bien perçue en interne et a tendance à rassurer et fidéliser son personnel. En effet, les gains réalisés peuvent être réinvestis ou épargnés.


A lire également : Norme ISO 50001 : l’analyse d’un expert


4 – Le choix de politiques énergétiques coordonnées et innovantes

La réflexion qu’occasionne la démarche d’adoption de la norme ISO 50 001 permet de s’orienter vers les futures énergies à adopter. La société va donc de l’avant en subissant moins la contrainte énergétique. De plus, l’atteinte de certains seuils de consommation énergétique rend la société éligible à des incitations gouvernementales.

Néanmoins, quelques difficultés sont à prendre en compte

  • Une charge supplémentaire incombant à l’équipe de management de l’énergie nommée officiellement,
  • La revue énergétique perçue parfois comme complexe (notamment sur l’identification de certains facteurs ou leviers d’économies),
  • Le suivi de l’évolution des consommations énergétiques à poursuivre. La norme ISO 50 001 ne dispense pas l’organisme de cette mission essentielle. C’est son degré d’implication qui influe sur l’ampleur des résultats obtenus.

Si le bilan affiché est clairement positif, il est important de bien penser la démarche en amont pour répondre au mieux aux difficultés posées par sa mise en œuvre. Pour découvrir ou approfondir toutes les facettes de la norme ISO 50 001, pensez à consulter le site de l’AFNOR.

 

 

 


Pour aller plus loin :


Pour recevoir tous les mois les articles de Datanergy, inscrivez-vous !
Emmanuel Blanchet

Publié par Emmanuel Blanchet

Directeur Général chez Deepki.