Qu’est-ce qu’un audit virtuel ? Et quelles différences avec un audit classique ? Dans cet article, Datanergy vous aide à y voir plus clair sur les différentes techniques d’audit.


La différence entre un audit virtuel et un audit classique est de 5 ordres :

    • Approche multisite VS approche monosite : Un audit virtuel repose sur une approche patrimoniale tandis qu’un audit classique propose une approche bâtiment par bâtiment.
    • Exploitation de données existantes VS création de données : Un audit virtuel est réalisé sur la base des données existantes de l’entreprise ce qui implique au préalable un travail de collecte des données en interne auprès des différents services et prestataires concernés (comptabilité, mainteneurs, direction technique…). Un audit classique va, au contraire, être l’occasion de créer de l’information supplémentaire en notifiant au sein d’un rapport la liste des données énergétiques relatives à chaque bâtiment.
    • A distance VS sur site : Un audit virtuel se réalise à distance, c’est-à-dire que seule les données collectées et intégrées dans le logiciel d’audit sont analysées. Dans le cadre d’un audit classique, l’auditeur se déplace sur site pour vérifier in situ l’ensemble des paramètres du bâtiment.
    • La durée : Du fait de son approche multisite et de la dématérialisation des données, un audit virtuel peut être réalisé en quelques semaines sur l’ensemble d’un patrimoine quel que soit sa taille. Alors que la durée d’une campagne d’audits classiques dépendra du nombre de sites à auditer, de leur taille et de leur localisation.
    • Le coût : Le coût moyen d’un audit virtuel tourne autour de 50 000 euros pour un patrimoine de 100 bâtiments contre un coût moyen de 5 000 euros par bâtiment, soit un coût de 500 000 € pour une campagne d’audits classiques.

A lire également : Audits Energétiques Réglementaires : Une mascarade ?

En conclusion, si les 2 approches sont très différentes, elles n’en restent pas moins complémentaires. Le choix du type d’audit à mettre en place dépend de ce que l’entreprise souhaite en tirer. Un audit virtuel de l’ensemble du patrimoine peut être précisé et affiné par un audit sur site.

Pour aller plus loin :

Clémence Michel

Publié par Clémence Michel

Digital Marketer chez Deepki.