En 2017, connaîtra-t-on une accélération de l’efficacité énergétique dans le secteur immobilier ? Certains signes tendent à le laisser penser.


Déploiement des compteurs intelligents : Le déploiement de compteurs intelligents pour l’électricité (Linky) pour le gaz (Gazpar) mais aussi pour l’eau permettra le développement de multitudes d’applications pour rendre la consommation d’énergie modulable et intelligente.

Blockchain : La technologie du registre numérique sécurisé dite blockchain peut potentiellement révolutionner les modes de consommation – exemple du projet développé à Lyon par Bouygues Immobilier – et les business models associés. La tendance est transverse et associe aussi bien les poids-lourds du bâtiment que ceux du numérique et les start-up de l’internet des objets.

L’évolution de la réglementation devrait aussi stimuler les travaux d’efficacité énergétique, dans le bâtiment.

Isolation thermique des bâtiments : Depuis le 1er janvier, l’isolation thermique est devenue obligatoire lors d’une réhabilitation importante telle qu’un ravalement de façade ou une réfection de toiture.

Frais de chauffage individualisé : D’ici le 31 mars 2017, les frais de chauffage doivent être individualisés dans les immeubles collectifs lorsque la consommation dépasse 150 kWh/m².

Dans le tertiaire, et même si le décret sur l’obligation des travaux d’isolation continue à se faire désirer, le contexte semble se faire enfin porteur pour les opérations de réhabilitation lourde, de manière à prévenir la dévalorisation définitive des actifs. De grands investisseurs affectent d’importants moyens dans ce secteur et notamment plusieurs fonds infrastructures : Infravia vient de miser sur un réseau de compteurs d’eau individualisés, Meridiam et la CNP commencent à investir leur véhicule de 455 M€, Pro BTP et Omnes Capital vont multiplier les deals avec les promoteurs immobiliers pour bâtir ou réhabiliter des immeubles tertiaires exemplaires.


A lire également : Individualisation des frais de chauffage : une application progressive


RT2020 : L’année 2017 sera également marquée par la préparation de la réglementation thermique 2018-2020 sur le neuf et sur la place réelle laissée aux équipements de production d’énergie, un enjeu important à terme pour l’industrie solaire.

Décret tertiaire : Enfin, attendu avec impatience ou anxiété, le fameux décret instaurant l’obligation de rénovation du parc tertiaire sera-t’il un projet de 2017 ? Chez Datanergy, on le souhaite !

 

LE GUIDE DE DECRET TERTIAIRE

Soyez notifié lors de la sortie du guide d’analyse « Stratégie décret tertiaire »


Sources :


Pour aller plus loin :


Pour recevoir tous les mois les articles de Datanergy, inscrivez-vous !
Clémence Michel

Publié par Clémence Michel

Digital Marketer chez Deepki.