Nous avons scruté pour vous le programme des 5 principaux candidats à l’élection présidentielle en matière d’énergie (Jean-Luc Mélenchon, Benoit Hamon, Emmanuel Macron, François Fillon, Marine Lepen). Y a-t-il de réels éléments différenciateurs en matière énergétique ? On fait le point sur les 4 grandes thématiques concernant l’énergie.


Énergies renouvelables

Jean-Luc Mélenchon annonce un objectif de 100 % d’énergies renouvelables. François Fillon vise un accroissement « progressif et judicieux » de leur part dans la consommation totale française, de la même manière que Marine Le Pen souhaite leur développement, particulièrement sur le solaire, le biogaz et le bois. Elles sont considérées par ces candidats comme la clé de voûte de la lutte contre le réchauffement climatique.

Gaz de schiste

Le candidat Emmanuel Macron refuse toute expérimentation ou exploration des gaz de schiste. Sur ce sujet, il rejoint les positions de Marine Le Pen. Quant à François Fillon, il choisit de pas se positionner sur ce débat.

A lire également : Emmanuel Macron : les défis énergétiques du nouveau président de la République française

Nucléaire

Le maintien du niveau actuel de production d’électricité nucléaire est défendu par François Fillon et sa modernisation est promue par Marine Le Pen. Ses détracteurs sont Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon (ce dernier souhaite une limitation de sa part à 50 %).

Energies fossiles

François Fillon donne le ton : il propose de fixer un objectif proche de 0 % d’électricité d’origine fossile le plus rapidement possible. La montée en puissance de la taxe carbone est mise en avant par François Fillon et Emmanuel Macron.

La sortie du Diesel est une idée-phare reprise dans les projets de Jean-Luc Mélenchon et Emmanuel Macron qui comptent inciter les propriétaires de véhicules polluants ou anciens à les remplacer. Ils partagent également l’idée d’une hausse du prix du diesel par rapport à celui de l’essence. La sortie définitive du diesel est fixée à l’horizon 2025 par Benoît Hamon. Emmanuel Macron envisage la fermeture des centrales électriques à charbon dans les 5 ans avec un accompagnement des structures concernées vers une reconversion.

Si chacun des candidats s’est emparé du sujet de l’énergie, les points de vue sont extrêmement divergents.  Le futur président aura un rôle décisif à jouer pour accélérer la transition énergétique tout en assurant l’indépendance énergétique de la France.


Sources :


Pour aller plus loin :


Clémence Michel

Publié par Clémence Michel

Digital Marketer chez Deepki.