Dans l’immobilier tertiaire, l’énergie et les fluides sont des composantes importantes des dépenses d’exploitation. Elles sont étroitement liées au bien-être et au confort des salariés. Dans son livre blanc “Comment concilier immobilier durable et économies” l’ARSEG rappelle les bonnes pratiques à mettre en place dans les immeubles de bureaux.


Pourquoi la maîtrise des fluides est-elle essentielle dans les bureaux ?

    • Les bureaux représentent 22 % du parc de locaux tertiaires.
    • Les énergies arrivent en troisième position dans les dépenses d’exploitation des bâtiments de bureaux, avec une dépense moyenne de 19,9 €HT/m²/an (par exemple le binôme chauffage et climatisation pèse 57 % des dépenses énergétiques du secteur).
    • Enfin, dans le cadre du Grenelle de l’environnement, une baisse de 38 % de la consommation énergétique du parc immobilier est attendue d’ici 2020 !

A lire également : Décryptage : le rachat d’énergies renouvelables


Une amélioration pérenne reposera sur les bonnes pratiques

Une fois l’approche pédagogique enclenchée auprès des utilisateurs, il est indispensable d’accompagner les gestes du quotidien, en partageant les bonnes pratiques :

Chauffage :

    • Éliminer les dépenses énergétiques hors des périodes d’occupation du bâtiment.
    • Faire prendre conscience qu’une baisse de température d’un degré génère une baisse substantielle de la facture (a minima de 7 %) !

Climatisation :

    • Afficher les températures réelles sur des boîtiers réglables avec la température consigne comme repère.

Éclairage :

    • Réduire les plages de fonctionnement (depuis 2013 une réglementation stricte s’applique aux commerces concernant la limitation de leur éclairage nocturne).
    • Remplacer le matériel afin qu’il soit performant (penser retour sur investissement !), confortable et conforme à la réglementation (ex : ampoules).

Le gain estimé avec l’installation de luminaires fluorescents électroniques et de détecteurs de présence et de jour est d’environ 7,5 €/m²/an.

    • Entretenir régulièrement les appareils d’éclairage (remplacement, dépoussiérage).
    • Trouver le bon dosage entre lumière naturelle et artificielle.

Fluides :

La rareté de l’eau au niveau planétaire amène les entreprises à optimiser son utilisation. Les mesures envisagées sont : chasses d’eau à deux puissances, pour les robinets : arrêt automatique des robinets ou limiteurs de débit, savons hydro-économes, réparation des fuites…

Pour une gestion efficiente de l’énergie et des fluides, chaque entreprise dotée de bâtiments de bureaux doit trouver la combinaison gagnante en fonction de sa situation (taille des locaux ou effectifs, ancienneté du bâti…) et des efforts déjà entrepris.

LE GUIDE DE DECRET TERTIAIRE

Soyez notifié lors de la sortie du guide d’analyse « Stratégie décret tertiaire »

Pour aller plus loin :


Pour recevoir tous les mois les articles de Datanergy, inscrivez-vous !
Clémence Michel

Publié par Clémence Michel

Digital Marketer chez Deepki.