LIPMVP (International Performance Measurement and Verification Protocol) est une méthode de mesure des économies d’énergie et d’eau réalisées dans le secteur du bâtiment. Elle consiste à prendre en compte toutes les variables explicatives agissant sur la consommation énergétique d’un bâtiment afin de rendre le résultat indiscutable. Développé au niveau international par EVO*, le protocole IPMVP est reconnu en France par l’ADEME.


Quelle est la finalité du protocole IPMVP ?

Il met en perspective les économies d’énergie calculées avec les coûts engagés pour les atteindre. Il en découle une vision du retour sur investissement d’un Plan de Performance Énergétique (APE). Le gain étant par définition non mesuré, on déduit sa valeur par la variation des consommations observées dans le temps. La formule des économies est donc : Consommation avant APE – Consommation après APE ajustée.


A lire également : IPMVP : éclairage par un expert de la donnée énergétique


Les composantes du protocole IPMVP

  • Une période de référence : elle est la base de comparaison (avant le plan d’actions des économies d’énergie).
  • Une période de suivi : elle correspond au temps d’observation (à l’issue du plan d’actions ou après une étape intermédiaire).
  • Des variables périodiques : elles regroupent les paramètres récurrents liés au mode d’utilisation du bâtiment (saisonnalité, horaires d’ouverture…).
  • Des variables non périodiques : elles concernent les paramètres propres aux caractéristiques et aux équipements du bâtiment

Le point de départ : le choix des options

4 solutions sont envisageables pour calculer les gains énergétiques en fonction du cas de figure lié au contexte :

  • Options A et B: si les gains peuvent être isolés du reste du bâtiment et estimés sur la base de paramètres principaux (A) ou s’ils sont calculés de manière exhaustive (B),
  • Option C : si les gains peuvent s’étendre potentiellement à tout le bâtiment,
  • Option D : si les gains théoriques ne peuvent être calculés que par un logiciel (cas d’absence d’historique ou de rénovation massive).

 

La vérification de la mise en œuvre du plan

Le déroulement en 13 étapes du Plan de Mesure et de Vérification (PMV) est un facteur clé de succès pour le projet. Il décrit les actions et l’objectif recherché, la méthodologie choisie et le mode de pilotage envisagé.
Grâce au protocole IPMVP, les économies d’énergie peuvent être mesurées précisément. Découvrez dans un prochain article, des exemples concrets de mises en oeuvre de la méthodologie IPMVP.

*EVO : Efficiency Valuation Organization – Association internationale à but non lucratif.


Pour aller plus loin :


Pour recevoir tous les mois les articles de Datanergy, inscrivez-vous !
Vincent Bryant

Publié par Vincent Bryant

Président chez Deepki.