Comment déchiffrer une facture d’électricité quand on n’est pas un professionnel de l’énergie ? Elle se compose de plusieurs lignes dont le TURPE (tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité), qui correspond au coût d’acheminement. Concrètement, une facture est scindée en plusieurs rubriques : l’abonnement, les consommations, les taxes et contributions d’électricité et la TVA. Mais à quoi correspond le TURPE, peu lisible mais constituant pourtant 46 % de la facture d’électricité des ménages ?


TURPE : un peu de vulgarisation

Le TURPE contribue à financer les coûts de distribution de l’énergie. Il concerne les particuliers et petits professionnels. Il est établi tous les quatre ans par la CRE (Commission de régulation de l’énergie) et est révisé annuellement. Concrètement, le TURPE se retrouve dans le prix associé à la puissance énergétique souscrite et dans la CTA (contribution tarifaire d’acheminement), correspondant à 27 % de la base du TURPE.

Voici les grands principes guidant le calcul du TURPE :

  • uniforme sur tout le territoire national (péréquation tarifaire ou solidarité territoriale) ;
  • identique quel que soit le lieu de consommation (solidarité individuelle) ;
  • variable selon les heures et mois de l’année (horo-saisonnalité) ;
  • variable selon la puissance souscrite et l’énergie consommée.
Les composantes de la facture d’électricité étant pour la plupart fixes ou incompressibles, son optimisation passe par l’amélioration du TURPE. Deux variables calculées sur le TURPE constituent des leviers d’économies : les dépassements (par la souscription de la puissance adéquate) et le choix du soutirage (avec des créneaux stratégiques permettant de consommer pour moins cher).


  • A lire également : Budget énergétique : toutes les clés pour maîtriser vos dépenses !


    TURPE 5 : quoi de neuf au 1er août 2017 ?

    Malgré une hausse attendue de la facture moyenne (+ 2,71 %) et qui sera plus visible chez les ménages, le calcul de la nouvelle formule du TURPE sera positif à plusieurs niveaux par rapport au TURPE 4 :

    • prise en compte des données historiques intégrant les aléas climatiques depuis 10 ans ;
    • soutien à l‘autoconsommation et à la production d’électricité décentralisée ;
    • arrivée de tarifs intéressants pour une plus grande diversité de consommateurs : par exemple, ceux qui sont moins consommateurs en hiver que la moyenne
    • incitation à la modulation de la consommation par des tarifs attractifs (moins chers en période calme) ou dissuasifs (plus chers en période de forte consommation).
    En contrepartie de l’augmentation tarifaire (contenue en deçà de 3 %) qui va bénéficier à Enedis et à RTE, la recherche de performance sera stimulée avec le TURPE 5 : les gestionnaires de réseau devront surveiller leurs investissements tout en prenant à leur charge les pannes et pertes associées (pénalité par tranche de 5 h de coupure au lieu de 6 h auparavant).

    Téléchargez le
    GUIDE TURPE 5









    Pour aller plus loin :


    Jenny Dujeux

    Publié par Jenny Dujeux

    Ingénieure Efficacité Energétique chez Deepki.