Voilà quelques jours, nous évoquions trois méthodes qui existent pour identifier des actions d’économie d’énergie, parmi lesquelles la méthode comparative inter-sites. Aujourd’hui, revenons sur les étapes clés de cette méthode.


1/ Collecter les données. L’historique de consommation de vos bâtiments est nécessaire. En général, une à trois années de recul suffisent. Cet historique doit être accompagné de certaines informations de contextualisation des sites — description (m2, typologie…), le listing des équipements…

2/ Segmenter statistiquement le parc. L’objectif ? Identifier des comportements énergétiques similaires au sein des bâtiments et parvenir à regrouper les sites en groupe homogène.

3/ Classer les segments selon une échelle de performance énergétique cohérente avec votre secteur d’activité (par m2, par fond, par typologie de bâtiments…)

4/ Identifier, au sein de chaque segment, les bons et les mauvais élèves. L’idée étant de parvenir à comparer chaque site à ses pairs uniquement pour déterminer ceux pour lesquels l’action est prioritaire et ceux dont il faut tirer les bonnes pratiques !


À lire aussi : Les 3 méthodes pour identifier les économies d’énergie sur un parc de bâtiments


5/ Se concentrer sur les sites les moins performants. Déterminer pour chaque segment de bâtiment à quelle fréquence se reproduisent les dérives de consommation : Toute l’année ? Seulement quelques mois ? Tous les ans, au même moment ?

6/ Modéliser le comportement des bâtiments. Des algorithmes capables de modéliser les consommations des bâtiments mois par mois peuvent être créés. Ils prédisent précisément la consommation des bâtiments.

7/ Comparer ces modèles à ce qu’il s’est réellement passé. Si les données réelles divergent du modèle, cela indique la détection d’un événement anormal. Les données de contextualisation servent alors à déterminer s’il s’agit d’une erreur de relève, ou de dérives de consommation.

8/ Obtenez un ensemble de recommandations, principalement sur les sites qui présentent le plus grand potentiel d’amélioration. Votre objectif ? Atteindre une plus grande efficacité énergétique, via des pistes concrètes !

Vous voulez en savoir plus ? Découvrez prochainement le retour d’expérience de Picard qui a choisi d’utiliser cette méthode pour prioriser la rénovation de ses magasins.


Pour aller plus loin :


Pour recevoir tous les mois les articles de Datanergy, inscrivez-vous !

Thaïs d'Alincourt

Publié par Thaïs d'Alincourt