Aujourd’hui, en valorisant les réussites, nous continuons à démontrer les bonnes pratiques, que toutes les enseignes peuvent adopter !

Fondée en 2007, Génération Responsable est une association qui a pour objectif “de promouvoir, dans une perspective de développement durable, l’amélioration de la qualité environnementale et sociale des enseignes et réseaux de distribution”. Pour cela, elle s’appuie notamment sur une démarche de certification, volontaire et responsable. Nous avons rencontré Jocelyne Leporatti, fondatrice de l’association !


Pouvez-vous nous présenter Génération Responsable ?

Le club Génération Responsable est né il y a 10 ans, à l’initiative de quelques enseignes intéressées par les problématiques liées au développement durable. J’étais moi-même issue du monde du retail, je me suis demandée un jour ce qu’il était possible de faire dans une démarche de responsabilité et d’éthique. Je suis allée voir plusieurs enseignes, et nous avons décidé de nous rassembler autour d’une table pour penser aux enjeux de demain.

Quelle est la démarche que porte Génération Responsable ?

Nous nous sommes aperçus que la première des choses à faire, c’était de créer une démarche structurée, via une convention listant des points d’engagement soulignant la responsabilité (énergétique, sociale ou sociétale) des enseignes. Cette convention comportait 50 points, et avait été validée par le ministère en charge des questions écologiques de l’époque.

Elle nous a permis de rédiger un référentiel pour passer à l’action et mesurer les progrès effectués, en 5 niveaux d’engagement (du niveau 1, “prise de conscience”, au niveau 5, “excellence”). Les enseignes s’en sont saisies pour créer des feuilles de route et co-construire une démarche valorisante.

Nous ne nous sommes pas arrêtés là, puisque ce référentiel nous a permis, 4 ans plus tard, de mettre en place un label, toujours avec le soutien des pouvoirs publics. Les premières labellisations ont été remises en 2015, et nous permettent de valoriser les réussites, ainsi que de montrer des exemples inspirants dans le monde du retail.

Vous avez depuis étendu cette démarche aux points de vente…

Oui, nous nous intéressons également aux points de vente “responsables”. Nous avons utilisé la même méthode : une liste de points d’engagement, pour en déduire un référentiel et une feuille de route, et enfin une labellisation. Tout est terminé à 90 %, nous prévoyons un lancement prochain !


A lire également : Démarche RSE dans le retail : où en est-on concrètement ?


Quelle est votre conception du rôle, de l’état d’esprit et du fonctionnement de Génération Responsable ?

 Au départ, nous étions 2 ou 3, aujourd’hui nous représentons plus de 40 000 points de vente, dans à peu près tous les secteurs du retail : la boulangerie, les restaurateurs, la grande distribution, le mobilier, la parfumerie, les produits culturels… Nous sommes donc un club assez ouvert : nous accueillons aussi bien des enseignes sympathisantes qui viennent se “nourrir” au sein du club, sans être adhérentes, que d’autres beaucoup plus impliquées.

Notre rôle ne se résume par ailleurs pas à labelliser les enseignes : nous communiquons beaucoup sur les bonnes pratiques, nous proposons un magazine, nous éditons des guides en forme de manuels opératoires… Nous organisons des ateliers, pour co-construire les pratiques de demain. Par exemple, Deepki a animé un atelier lié aux performances énergétiques du point de vente. Nous organisons aussi des expérimentations dans quelques enseignes, avant de communiquer sur une éventuelle généralisation. Nous sommes donc vraiment dans un esprit “club”. Nos maîtres mots ? Échange et partage !

Il y avait une attente de la part du monde du retail, d’un “guide” pour des pratiques plus responsables dans les points de vente ?

Oui. Il y a 10 ans, les entreprises pouvaient être un peu perdues. Elles étaient face à une page blanche et se demandaient par quoi commencer. Génération Responsable a permis de dégager des priorités, de réfléchir à plusieurs aux bonnes pratiques, de lancer des études, bref, de construire une démarche globale. Aujourd’hui, en valorisant les réussites, nous continuons à démontrer les bonnes pratiques, que toutes les enseignes peuvent adopter !

Merci, Jocelyne Leporatti !


Pour aller plus loin :


Pour recevoir tous les mois les articles de Datanergy, inscrivez-vous !

Clémence Michel

Publié par Clémence Michel

Digital Marketer chez Deepki.