Promouvoir le développement durable dans l’immobilier est la principale mission de l’Observatoire de l’Immobilier Durable (OID). Ainsi, cet organisme s’engage chaque année à collecter les données de consommation de près de 7 000 bâtiments afin de déterminer les principaux indicateurs de performance environnementale par typologie de bâtiments et suivre les performances du parc français. Datanergy vous propose de découvrir les résultats de la dernière édition du Baromètre de la performance énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires français.


Tour d’horizon global pour 2017

Par ordre décroissant, les indicateurs 2017 de consommation énergétique surfacique en énergie primaire sont les suivants :

  1. Famille commerce (périmètre preneur) : 1360 kWhEP/m2.an
  2. Famille bureaux : 422 kWhEP/m2.an
  3. Famille entrepôts logistiques : 270 kWhEP/m2.an
  4. Famille commerce (périmètre bailleur) : 184 kWhEP/m2.an

Performance énergétique france

Focus sur les commerces de type grandes surfaces alimentaires

    • L’indicateur de consommation relevé pour 2017 est de : 1360 kWhEP/m2.an
    • 78% de l’échantillon se situent dans la catégorie G
    • Une hausse de la consommation de 0,89% a été enregistrée entre 2016 et 2017
Consommations des grandes surfaces alimentaires

Focus sur les bureaux

  • L’indicateur de consommation relevé pour 2017 est de : 422 kWhEP/m2.an
  • 66% de l’échantillon se situent entre les catégories E et G
  • Une baisse de la consommation de 1,63% a été enregistrée entre 2016 et 2017
  • Consommations des bureaux

    Depuis 2012, les consommations énergétiques des bureaux diminuent de 2% par an à climat normal. Des résultats s’inscrivant dans les objectifs fixés par la Loi de transition énergétique, à savoir une réduction de 40% des consommations énergétiques à l’horizon 2030. Bien que les performances des bureaux s’améliorent également cette année, « nous sommes loin de l’objectif de 250 kWhEP/m2.an initialement envisagé » souligne Loïs Moulas, Directeur général de l’OID.

     Les facteurs qui impactent la consommation énergétique des bâtiments.

    L’analyse statistique sur la base de données de l’OID a permis d’identifier les principaux facteurs influençant la consommation des bâtiments de bureaux

    Par ordre d’importance :

    • La typologie des bâtiments, déterminée selon la période de construction
    • La localisation des bâtiments, à rapprocher du niveau de service, surface et date de construction
    • Les certifications des bâtiments
    • La rénovation des bâtiments
  • Comme chaque année, l’OID continuera de suivre l’évolution de ces indicateurs afin de mesurer la performance du parc tertiaire français. Rendez-vous fin 2018 pour la 7ème édition du Baromètre de l’OID.

    Sources :


    Soyez notifié lors de la sortie du guide d’analyse « Stratégie décret tertiaire »