Florence Marchal, Responsable du Département Achats et Logistique pour la Caisse d’Épargne Lorraine Champagne-Ardenne (CELCA), nous raconte comment la CELCA est parvenue à faciliter la gestion de son parc de 234 agences bancaires tout en réduisant les charges et en augmentant l’efficacité des investissements.


Quels sont les enjeux de la CELCA en termes de transition énergétique ?

La CELCA s’inscrit dans le plan stratégique du groupe BPCE à travers des objectifs bien précis puisque nous ambitionnons de diminuer de 10% notre facture énergétique globale à horizon 2020. Nous avions donc rapidement besoin d’une solution nous permettant d’obtenir une vision claire de notre parc immobilier afin de piloter au mieux notre ligne budgétaire et réduire les charges.

Quelle démarche avez-vous choisi de mettre en place afin de faciliter le pilotage et la gestion de vos fluides ?

Dans un premier temps, nous souhaitions privilégier une démarche pragmatique basée sur la collecte et l’analyse de données déjà existantes. Le but était alors de comprendre ce que nous consommions sur chaque agence bancaire tout en limitant au maximum les installations de compteurs ou sous-compteurs, souvent très coûteux. Au début de ce projet, notre plus grande difficulté était que nous étions confrontés à une multiplicité de fournisseurs, d’où le besoin d’avoir recours à un outil de pilotage uniforme capable d’intégrer les données et factures de ces différents acteurs au sein d’une unique plateforme. Dans un deuxième temps, nous avons cherché à déterminer des potentiels de gains grâce à l’utilisation d’un algorithme ce qui nous a permis de dresser un plan d’actions concret. Enfin, étant challengés au sein du groupe BPCE sur des problématiques RSE, nous souhaitions regrouper et faciliter l’accès à toutes les données nécessaires à la réalisation de notre bilan carbone.

Quel bilan dressez-vous en termes de management et d’économies réalisées ?

Concernant le management, cette démarche nous a permis d’instaurer une dynamique transversale au sein de nos équipes (achats, logistique, maintenance, travaux etc.) autour de la question des économies d’énergie. En effet, ce sujet n’est pas régi par une direction unique mais par l’ensemble des directions. Désormais, cette démarche est ancrée dans nos habitudes, ce qui nous permet de faire vivre le projet au quotidien grâce à l’implication de chacun.

Concernant les économies réalisées, nous avons déjà détecté une cinquantaine d’actions à réaliser, dont 25 simplement sur de la régulation pour un gain estimé à 22 000€ HT/an.

Quelles sont les prochaines étapes à venir au sein du réseau d’agences bancaires de la CELCA ?

Maintenant les actions de régulation effectuées, nous souhaitons aller plus loin en identifiant les sites à rénover en priorité, en intégrant les données relatives à la gestion de l’eau ainsi que les données d’une autre Caisse d’Épargne suite à un processus de fusion, tout en la sensibilisant aux enjeux de cette démarche.

Téléchargez le
retour d'expérience








Agathe Monteil

Publié par Agathe Monteil

Content Manager chez Deepki.