Depuis quelques années, le secteur de l’immobilier a entrepris sa digitalisation. Mais qu’entend-on concrètement par « immobilier digital »? Et comment digitaliser les services de gestion technique immobilière ? État des lieux.


Immobilier digital : le point sur les usages actuels

La digitalisation dans l’immobilier se résume aujourd’hui à deux types d’usages principaux : la maquette numérique ou BIM (Building Information Modeling)  pour modéliser le bâtiment et des logiciels métier de type GTC/GTB ou encore GMAO pour commander le bâtiment à distance et automatiquement

Le BIM ou la modélisation des informations du bâtiment

Consistant à modéliser les informations des bâtiments au sein d’une maquette numérique en 3D, le BIM est principalement utilisé dans la conception de bâtiments neufs et dans les grosses rénovations. Cette technologie est de plus en plus exploitée par des cabinets d’architectes qui peuvent ainsi visualiser la structure du bâtiment et ses composantes physiques et fonctionnelles (voies d’accès, gaines techniques de distribution, etc.).

C’est un outil très intéressant pour éviter les malfaçons en phase de construction/rénovation et pour assurer la gestion immobilière ou l’entretien des bâtiments. Pour autant, son utilisation est loin d’être généralisée, notamment parce que les technologies mobilisées coûtent cher. Enfin, le BIM est un outil statique. Il dresse la liste des caractéristiques présentes au sein d’un bâtiment lors de sa construction ou rénovation mais n’évolue pas au cours du temps. La maquette est donc rapidement obsolète pendant la phase d’exploitation du bâtiment.

À lire également : Au fait, le BIM c’est quoi exactement ?

Des logiciels métiers liés à l’internet des objets (IoT)

Lorsqu’on évoque la digitalisation de l’immobilier, on pense également aux nombreux logiciels qui permettent aujourd’hui d’assurer la gestion technique (GTC/GTB) et la maintenance des bâtiments (GMAO). Ces outils informatiques sont étroitement liés à l’internet des objets (IoT) dont les capteurs intelligents fournissent de nombreuses informations sur les équipements connectés. Problème : ces logiciels fonctionnent en circuit fermé et la quantité de données collectées est rarement mise en corrélation avec d’autres informations. Impossible dans ces conditions d’avoir une vision globale en matière de gestion immobilière !

À lire également : Logiciels de gestion du patrimoine immobilier : et si on les connectait entre eux ?

D’autres perspectives à la digitalisation dans l’immobilier

Pour concrétiser le passage à l’immobilier digital, il est nécessaire de rendre accessibles toutes les données disponibles et de les connecter entre elles, même si elles sont de formats natifs différents.

Prenons un exemple concret : Comment savoir si mon bâtiment consomme trop d’énergie ? La consommation d’énergie seule n’indique rien. Pour obtenir un bilan, il faut contextualiser l’information. Concrètement, cela signifie qu’il faut la croiser avec les données concernant le bâtiment (surface, localisation, année de construction) mais également l’activité au sein de ce bâtiment (taux de vacances, horaires d’ouverture, équipements présents…). C’est uniquement en croisant tous ces paramètres qu’on sera en mesure de faire une réelle analyse de la consommation du bâtiment et de déterminer si elle est normale ou pas.

Livret Thierry Immobilier

Détecter les contrats à optimiser sur l'ensemble des postes de charges grâce à l'analyse de données existantes

Découvrez comment Thierry Immobilier est parvenu à suivre les charges de copropriété par bâtiment, justifier leur évolution auprès des clients et optimiser la gestion de son parc

Recevez le témoignage

 

Pour améliorer la gestion des bâtiments et utiliser tout le potentiel de la digitalisation dans l’immobilier, il est donc essentiel de commencer par décloisonner et connecter les différentes sources d’information afin de pouvoir les exploiter de manière approfondie. Au-delà des BIM et des logiciels métier, mettons du bon sens dans la digitalisation de la gestion immobilière !

Emmanuel Blanchet

Publié par Emmanuel Blanchet

Directeur Général chez Deepki.