Définir une politique environnementale au sein d’une enseigne, c’est bien. La faire adopter par son réseau de franchisés, c’est mieux ! Mais c’est aussi un gros défi pour les enseignes qui doivent convaincre leurs franchisés de mettre en place cette démarche alors qu’ils ont des préoccupations de terrain axées sur l’accueil des clients et les résultats. Dès lors, comment réussir à mobiliser sur ce sujet stratégique ? Découvrez les 3 erreurs à éviter pour embarquer vos franchisés !


Erreur #1 : Imposer sa démarche sans l’expliquer

Expliquer l’intérêt de votre démarche permet d’éviter les crispations !

La première erreur est de chercher à imposer votre politique environnementale sans prendre la peine d’expliquer aux franchisés l’intérêt mais surtout les bénéfices. Vous devez absolument éviter qu’ils perçoivent le changement comme une contrainte, très éloignée de leurs préoccupations quotidiennes (relation client, gestion des équipes, approvisionnement…) ! La mise en place de la politique environnementale auprès de vos franchisés nécessite un réel travail d’accompagnement et de conduite du changement.

Pour convaincre les franchisés d’entrer dans une démarche d’économie d’énergie, il est essentiel de parler le même langage qu’eux en mettant en valeur les bénéfices directs :

  • réduction des charges de fonctionnement  ;
  • valorisation de l’image de marque auprès des consommateurs  ;
  • amélioration de l’efficacité énergétique de l’entreprise par une optimisation des process internes  ;
  • anticipation de la réglementation obligeant par exemple les professionnels à proscrire les fluides frigorigènes polluants…

À lire également : Enseigne – affiliés : comment embarquer ses franchisés dans sa politique environnementale

Erreur #2 : Ne pas montrer l’exemple

Montrer l’exemple est la meilleure tactique pour donner envie d’agir !

La seconde erreur est de demander aux franchisés un effort que l’enseigne n’a pas fait elle-même. Comment demander aux affiliés d’investir dans une grosse opération de relamping si les travaux n’ont pas encore été réalisés en central ?

Il est beaucoup plus efficace d’initier le mouvement en central et de communiquer ensuite sur les résultats obtenus. L’objectif est de motiver les affiliés à partir d’un plan d’actions précis et de résultats concrets. Les franchisés doivent saisir l’intérêt de se lancer dans la démarche au lieu d’être soumis à une obligation qu’ils pourraient juger injuste. Le véritable moteur de leur action doit être l’envie, non la contrainte !

Erreur #3 : Proposer une mise en œuvre complexe de la politique environnementale

Donner des outils adaptés et des process simplifiés est le meilleur moyen de guider les franchisés !

La troisième erreur est de ne pas aider les franchisés dans leur action, de les laisser agir seuls, au risque de leur faire perdre du temps. Pour obtenir leur engagement, il faut les guider et leur permettre d’atteindre rapidement des résultats probants et efficaces.

C’est grâce à des retours d’expérience, un partage de bonnes pratiques, des boîtes à outils ou encore un plan d’actions concret qu’ils pourront s’approprier la démarche et satisfaire vos objectifs de réduction des dépenses d’énergie.

Expliquer la démarche, montrer l’exemple et guider les franchisés dans leur action : voilà des conseils de bon sens qui peuvent vous faire gagner beaucoup de temps dans la mise en œuvre de votre politique d’efficacité énergétique ! Pour favoriser l’adoption de votre politique environnementale et pour faciliter la tâche des franchisés, il existe des outils d’analyse permettant de détecter simplement des pistes de réduction des dépenses d’énergie. Nécessitant un investissement tout à fait raisonnable, ils peuvent s’avérer très utiles et rapidement rentables au regard du temps gagné et des économies réalisées.

Thaïs d'Alincourt

Publié par Thaïs d'Alincourt

Sales Manager chez Deepki.