Les contrôleurs de gestion le savent : les factures d’énergie sont particulièrement complexes à analyser. Ces factures regorgent d’informations utiles, mais comment s’y retrouver parmi tous les éléments de facturation  ? Décryptage des critères à prendre en compte dans le contrôle pour y voir plus clair sur vos dépenses d’énergie.


Parce qu’un tarif d’électricité est également complexe

On peut s’en rendre compte dès la souscription du contrat. En matière de fourniture d’énergie, il existe une multitude de combinaisons tarifaires possibles, définies selon :

  • le niveau de consommation, réparti en 3 grandes catégories : de 3 à 36 kVA, de 42 à 240 kVA et supérieur 250 kVA ;
  • le choix d’une option, dépendant du mode de consommation (de manière régulière, en pics avec un système d’heures pleines/ heures creuses…) ;
  • la puissance souscrite, pouvant aller jusqu’à 5 choix selon les périodes de l’année, on parle de tranches horo-saisonnières.

Parce que les composantes d’une facture sont nombreuses

Détail des différentes briques de coût d'une facture d'électricité

Il arrive également dans certaines factures de trouver une brique de coût se rapportant à l’abonnement. Celui-ci dépend du tarif et de la négociation de l’entreprise.

Parce que certaines briques de coûts sont interdépendantes

En étudiant le mode de calcul des coûts, il apparaît que différents critères de facturation sont à prendre en compte dans le contrôle. En effet, la puissance souscrite a une incidence sur la composante de soutirage fixe du TURPE qui intervient elle-même sur la contribution tarifaire d’acheminement dont le montant modifie à son tour le calcul de la TVA. Ce système de facturation en cascade oblige à prendre en compte TOUTES les variables.

Parce que les périodes d’analyse sont variables d’une brique à l’autre

Les abonnements et les consommations d’une même facture ne sont pas toujours calculés sur la même période. Si les frais d’abonnement sont le plus souvent facturés par anticipation, les consommations le sont toujours a posteriori ou sur la base d’estimations. Il faut donc mensualiser les données de consommation pour associer correctement chaque dépense au bon mois.

Parce que certaines taxes varient en fonction de la localisation

Les taxes communales varient en fonction du lieu de consommation. La localisation du site est donc un critère qu’il faut considérer dans l’analyse et le contrôle des factures.

Parce qu’il existe différentes comparaisons possibles

Enfin, pour s’assurer de l’exactitude des factures, on doit s’atteler à 3 types de vérifications :

  • l’examen de la cohérence interne de la facture ;
  • la comparaison de la facture avec la donnée source Enedis qui fait foi dans le domaine ;
  • l’analyse des tarifs au regard des grilles tarifaires négociées entreprise par entreprise : il n’est pas rare que les grosses structures parviennent à négocier l’achat d’électricité pour tous leurs sites et obtiennent ainsi leur propre grille tarifaire.

Les multiples critères à prendre en compte ainsi que la mise à jour annuelle de certaines composantes comme le TURPE rendent la vérification des factures complexe. Mais il existe aujourd’hui des solutions pour faciliter ces contrôles : les algorithmes ! Des outils de collecte automatique permettent de récupérer les informations dans les factures avant de les mettre en forme pour les exploiter et les analyser plus facilement… Pour un gain de temps et d’efficacité à chaque contrôle ! Notons enfin qu’il est possible de contester une facture erronée plusieurs mois après sa date d’émission. Tous à vos factures !

Giulia Caputo

Publié par Giulia Caputo

Data-Scientist chez Deepki.