Le numérique est aujourd’hui un outil indispensable pour faciliter la gestion des bâtiments grâce à des informations disponibles automatiquement et facilement, voire dans certains cas en temps réel. Il doit aussi permettre au secteur immobilier de répondre aux exigences environnementales nécessaires à la transition énergétique. Rendre ce secteur plus digital l’aide à se moderniser et à réduire les coûts tout en assurant des constructions plus durables. Des enjeux importants pour les gestionnaires immobiliers ! Pourquoi le secteur du bâtiment doit-il se digitaliser ? Quels sont les objectifs de la digitalisation du bâtiment ? Datanergy vous en dit plus !

De l’archaïsme à la digitalisation : contexte de développement du bâtiment

Alors que les smart cities sont de plus en plus nombreuses – villes connectées intelligentes capables de s’adapter aux besoins des habitants et de répondre à des problématiques environnementales – la digitalisation des bâtiments devient indispensable. La France doit mettre tous les outils disponibles au service de la transition environnementale afin d’atteindre l’objectif ambitieux qu’elle s’est fixé dans le Plan Climat 2017 : celui de la neutralité carbone en 2050. Le secteur du bâtiment est pour l’instant assez réticent aux évolutions technologiques. Pourtant à ce jour, de nombreuses données sont émises pendant le cycle de vie d’un bâtiment (data room, factures des fournisseurs, rapports de maintenance etc.). Alors que les cadres de l’immobilier passent en moyenne 30% de leur temps à collecter des données et à les mettre en forme sur Excel, les exploiter semble souvent être un défi inatteignable.

À lire également : Digitalisation de l’immobilier : mais de quoi parle-t-on ?

Déployer massivement le numérique dans l’immobilier : le plan BIM 2022

L’Etat français a mis en place le Plan BIM 2022 qui succède au PTNB (Plan Transition Numérique dans le Bâtiment) afin de répandre massivement l’utilisation du numérique dans le bâtiment d’ici 2022. Le BIM (Building Information Modelling) est un outil de travail surtout utilisé lors de la conception d’un bâtiment ou d’importantes rénovations. Il permet d’obtenir une vision complète en 3D du bâtiment grâce à la localisation de données et de faciliter la collaboration entre les différents acteurs. L’objectif de ce plan est double :

    • Généraliser le BIM dans le secteur du bâtiment ;
    • Déployer le BIM dans tous les territoires et pour tous grâce à des outils adaptés.

Néanmoins, le BIM est une technologie qui coûte relativement cher (entre 25 et 150 k€ HT par actif), qui se déploie actif par actif et qui reste un outil statique. Dans la dynamique actuelle, le BIM est un outil utilisé lors de la construction d’un actif ou lors d’importants travaux de rénovation. Cependant, cet outil étant extrêmement coûteux, il n’est pas question de l’utiliser comme un standard pendant la phase d’exploitation de l’actif. Il sert en effet à récolter des données à l’instant t et ne les actualise pas au cours du temps. Il apparaît donc nécessaire de se doter d’un outil de suivi de gestion et de consommation de ses bâtiments dans le temps. Cette application complémentaire au BIM permet de gérer son parc immobilier au fil de l’eau, plus seulement lors des phases de conception et/ou rénovations lourdes, mais aussi pendant son exploitation.

À lire également : Au fait, le BIM c’est quoi exactement ?

Le numérique au service du bâtiment durable : des solutions innovantes pour augmenter la performance énergétique de votre parc immobilier

Des volumes considérables d’informations sont exploitables lors des projets de construction de bâtiments, volumes pouvant atteindre jusqu’à 6 To de données par actif. A ce jour, les projets de construction sont généralement organisés par silos : les informations sont ainsi réparties entre différents services et logiciels ce qui rend difficile leur exploitation par toutes les parties prenantes. La transition numérique du bâtiment passe entre autre par l’utilisation de solutions innovantes qui permettent de collecter ces données automatiquement et de les centraliser afin de créer une maquette numérique du bâtiment. La collecte de données est un outil très utile pour aller vers la transition énergétique et environnementale. En plus de faciliter la réponse aux obligations réglementaires en centralisant l’information, la collecte des données existantes permet également de :

Les données exploitables et disponibles croissent à une telle vitesse que le secteur de l’immobilier n’a plus le choix : il doit s’adapter aux évolutions technologiques pour répondre aux exigences environnementales et aller vers une transition numérique.

Pour en savoir plus sur comment collecter automatiquement vos données grâce à des solutions innovantes, téléchargez le retour d’expérience d’Icade !

Jeanne Laporte

Publié par Jeanne Laporte