En raison de l’intensification de la pression réglementaire, les entreprises doivent répondre à de plus en plus d’obligations en matière de performance environnementale telles que le bilan d’émissions de gaz à effet de serre (BEGES), l’annexe environnementale & comité bail vert, l’obligation de performance énergétique du parc tertiaire et l’obligation de reporting extra-financier. Néanmoins, ces actions ne suffisent plus à se démarquer par rapport à la concurrence. Afin de valoriser leur performance extra-financière, les entreprises se doivent également de prendre des initiatives volontaires. Mais comment choisir parmi toutes les initiatives existantes ? L’OID (Observatoire de l’Immobilier Durable) est un premier élément de réponse. Mais de quoi s’agit-il ? Et comment cette initiative volontaire vous permet de valoriser votre entreprise ? Datanergy vous répond !

1. Qu’est-ce que l’OID ?

L’OID est une association indépendante dédiée à l’immobilier durable. Elle est composée de professionnels privés et publics du secteur de l’immobilier. Le périmètre d’action de l’OID concerne la transition énergétique, la finance responsable ainsi que l’innovation et la digitalisation immobilière.

2. OID, quelle vision et quels objectifs ?

L’OID est caractérisé par sa vision futuriste : son souhait est de transformer l’immobilier d’aujourd’hui en un immobilier autonome, connecté, collaboratif et intégré dans son territoire. En bref, l’OID désire transformer le secteur immobilier en un secteur responsable qui réponde aux enjeux de demain.

Ainsi, l’OID s’est fixé 3 grands objectifs lors de sa création :

    • Partager et identifier des recommandations et des bonnes pratiques à mettre en place
    • Confectionner des « outils ouverts » en matière de développement durable au sein du secteur de l’immobilier
    • Augmenter la formation et la sensibilisation des enjeux de l’immobilier durable et innovant auprès des équipes.

Pour répondre à ses objectifs, l’OID propose :

    • Une veille d’actualité
    • Des groupes de travail
    • Des ateliers de co-création
    • Des conférences publiques
    • Des outils numériques de benchmark des bâtiments
    • Des visites des sites innovants ou exemplaires

3. Focus sur le baromètre de l’OID

De plus en plus d’entreprises choisissent de valoriser leur patrimoine immobilier en ayant recours à l’OID. En effet, cette initiative volontaire a l’avantage de prendre en compte des dimensions sociétales et environnementales depuis la conception du bâtiment jusqu’à son exploitation.

Pour cela, l’OID réalise chaque année un baromètre de la performance énergétique et environnementale des bâtiments tertiaires. Ce baromètre évalue les principaux indicateurs énergétiques et environnementaux du secteur immobilier.

Afin de soumettre leur candidature au baromètre de l’OID, les entreprises doivent suivre le processus suivant :

    1. Envoi des données par le contributeur à l’OID
    2. Vérification des données envoyées par l’équipe de l’OID
    3. Publication du Baromètre
    4. Envoi d’un rapport d’analyse personnalisé aux contributeurs
    5. Suivi annuel des données des contributeurs

explication du processus de candidature à l'OID

Source : Engagés pour l’efficacité énergétique de vos bâtiments, de l’OID

4. Comment répondre au baromètre de l’OID plus facilement ?

Le baromètre de l’OID évalue les critères suivants :

    • Collecte documentaire : énergie consommée, biodiversité, impact social, achats responsables etc.
    • Collecte documentaire (des fonds non cotés) : consommations d’énergie, ressources et déchets, mobilité, confort et bien-être des occupants des parcs immobiliers.
    • Collecte par enquête : consommations d’eau, émissions de carbone, relation des parties prenantes, santé et sécurité des occupants des parcs immobiliers etc.

Pour prétendre au baromètre de l’OID, les entreprises ont besoin d’accéder à l’information afin de répondre à ces critères quantitatifs et qualitatifs. Or, les données nécessaires aux directions RSE sont souvent dispersées au sein des différents services de l’entreprise et prestataires extérieurs.

Grâce à des logiciels innovants, il est désormais possible de collecter automatiquement les données nécessaires aux directions RSE et de les centraliser au sein d’une plateforme unique afin de permettre aux différentes parties prenantes d’y accéder facilement. Les données collectées pourront ensuite être fiabilisées afin de permettre aux directions RSE de prendre des décisions éclairées.

Afin de mieux comprendre les nouveaux défis des directions RSE et les solutions qui s’offrent à elles, téléchargez le minibook “Data & RSE : comment utiliser la data pour valoriser votre performance extra-financière” :

Jeanne Rohart

Publié par Jeanne Rohart