Le marché de l’énergie est complexe et propre à chaque pays. Les acteurs de l’énergie interagissent entre eux, pourtant il n’est pas facile de comprendre le rôle est les missions de chacun. Qui sont les différents acteurs de l’énergie en France ? Quelles missions leur sont attribuées ? Quels sont les enjeux de ces acteurs ? Datanergy vous explique le fonctionnement du marché de l’énergie en France !

Les acteurs de l’énergie en France

Dans le secteur énergétique français, on distingue quatre catégories d’acteurs principaux interdépendants :

    • Les producteurs : ils sont chargés de produire l’énergie (électricité, gaz…). Pour l’électricité, le principal producteur est EDF (Électricité de France), pour le gaz c’est Engie.
    • Les fournisseurs : ce sont les acteurs intermédiaires entre les producteurs et les gestionnaires de réseau. Ils s’occupent d’alimenter le réseau en gaz et en électricité afin que l’énergie produite soit distribuée.
    • Les gestionnaires de réseau : ils mettent à disposition les tuyaux et les câbles pour les distributeurs d’énergie afin d’alimenter le marché en énergie.
    • Les distributeurs : ils envoient l’énergie directement sur le réseau pour alimenter les ménages français dès qu’elle est produite.

Par ailleurs, les pouvoirs publics jouent un rôle important en fixant le cadre légal et réglementaire pour les acteurs cités ci-dessus. Enfin, la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE) se charge du bon fonctionnement du marché de l’électricité et du gaz.

Qu’est-ce que le TURPE ?

La CRE fixe la méthodologie de calcul du TURPE (Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité). Le TURPE a été conçu pour que les recettes des gestionnaires des réseaux d’énergie couvrent les charges d’exploitation, de développement et d’entretien des réseaux. Il est recalculé chaque année.

À lire également : Au fait, comment ça fonctionne le marché de l’énergie en France ?

Les missions des acteurs de l’énergie

La principale mission sur le marché de l’énergie est de garantir que le marché soit constamment alimenté en énergie afin d’éviter les ruptures lors des pics de consommation. Il faut alors s’assurer que l’offre puisse constamment répondre à la demande en produisant et fournissant moins pendant les heures creuses et en assurant une forte production et distribution pendant les heures pleines.

Les enjeux du marché de l’énergie

Le marché de l’énergie doit s’adapter aux enjeux actuels du réchauffement climatique. Il doit réussir à équilibrer ces trois éléments : compétitivité, réchauffement climatique et sécurité de l’approvisionnement, c’est-à-dire allier les problématiques économiques aux besoins des ménages et au défi planétaire du réchauffement climatique. Aujourd’hui, la sécurité de l’approvisionnement passe avant tout, suivie de la compétitivité. Les problématiques environnementales sont les plus facilement délaissées.

Ces enjeux sont couplés avec celui de la transition énergétique : le mix énergétique doit de plus en plus être composé d’énergies renouvelables afin de réduire notre consommation d’énergies fossiles. Le marché de l’énergie doit tendre vers la sobriété énergétique, c’est-à-dire réduire les consommations énergétiques grâce aux changements de comportement et de mode de vie des organisations et des ménages.

À lire également : Entre réglementation et initiatives : participez à la transition énergétique du bâtiment

Les acteurs présents sur le marché de l’énergie français sont nombreux et interdépendants. Ils doivent constamment assurer la bonne distribution de l’énergie aux ménages et aux organisations en France. Si le marché de l’énergie est confronté à de nombreux enjeux, il est grand temps de s’adapter aux problématiques liées au réchauffement climatique.

Téléchargez le guide du TURPE pour comprendre les nouveautés induites par le TURPE 5 !

Jeanne Laporte

Publié par Jeanne Laporte