Le contrôle de facturation est un processus de vérification des factures qui a pour but de repérer les erreurs qui ont pu s’y glisser, qu’elles soient en la faveur ou la défaveur du client. Les factures sont en effet difficiles à analyser en raison de leur grande complexité. Grâce au contrôle de facturation, il est possible de détecter automatiquement les erreurs qui se cachent dans une facture. Mais comment fonctionne concrètement le contrôle de facturation ? Et quelles sont les erreurs les plus fréquentes ? Datanergy vous livre tous les secrets qui se cachent derrière l’analyse de vos factures.

Pourquoi les factures sont-elles compliquées à lire ?

Les factures énergétiques sont composées de différentes briques de coût liées :

    • Au contrat d’énergie et aux options sélectionnées ;
    • À la consommation d’énergie sur la période dont le coût dépend du Tarif d’Utilisation des Réseaux Publics d’Électricité (TURPE) ;
    • Au mécanisme de capacité pour couvrir les coûts supportés par les fournisseurs lorsqu’ils assurent la couverture énergétique des consommateurs en période de pointe ;
    • Aux coûts d’acheminement pour rémunérer les distributeurs d’énergie ;
    • Aux taxes locales et contributions telles que la Contribution au Service Public d’Électricité (CSPE) et la Contribution Tarifaire d’Acheminement (CTA) ;
    • À la Taxe sur la Valeur Ajoutée (TVA) ;
    • À la puissance souscrite.

La compréhension de la facture se complexifie d’autant plus avec l’interdépendance de certaines briques de coût. En effet, certaines composantes influencent le calcul d’autres briques de coût. Par exemple, la puissance souscrite a une incidence sur la composante de soutirage fixe du TURPE qui influence elle-même la Contribution Tarifaire d’Acheminement etc.

À lire également : Une facture, c’est compliqué ! Mais pourquoi ?

L’analyse de facturation, à quoi ça sert ?

Il n’est pas rare que les factures comportent des erreurs. Pour un gain supérieur à 10€, on détecte :

    • 1 facture erronée sur 30 factures d’électricité ;
    • 1 facture erronée sur 100 factures de gaz.

C’est pourquoi l’analyse de facturation peut être très utile ! En effet, elle permet de suivre les consommations énergétiques d’un parc immobilier, de repérer les éventuelles erreurs de facturation et de payer le juste prix par rapport à la consommation réelle.

À lire également : B.A.BA : le contrôle de facturation énergétique

Les objectifs du contrôle de facturation sont de repérer :

    • Les erreurs en la défaveur de la personne qui paie la facture. Dans ce cas, elle peut demander à être remboursée.
    • Les erreurs en la faveur de la personne qui paie la facture. Dans ce cas, elle peut provisionner.

Méthodologie utilisée

L’article est fondé sur une étude réalisée par Deepki. Cette étude porte sur 12 projets comprenant une dizaine de fournisseurs, plus de 900 000 factures et plus de 23 000 anomalies. Seules les erreurs dont le gain est supérieur à 10€ ont été prises en compte pour l’analyse, par souci de rentabilité. L’analyse est déterministe : il n’y a pas d’aléa, ni d’effet du modèle.

À lire également : Contrôle automatique des factures énergétiques : algorithme VS règle, le match !

Sur quelles briques de coût les gains repérés sont-ils les plus importants ?

Gain moyen repéré par brique de coût :

ceci est un schéma expliquant le gain moyen repéré par brique de coût

L’analyse réalisée sur 12 entreprises et plus de 10 fournisseurs révèle que les gains les plus importants proviennent d’erreurs du prix du kWh et d’erreurs dans le calcul de la Taxe Intérieur de la Consommation de Gaz Naturel (TICGN). Les gains moyens des erreurs du prix du kWh dépassent 250€ et celles de la TICGN atteignent presque 200€. On repère également des gains importants (entre 50 et 100€) sur la brique du TURPE, la taxe communale et le nombre de kilowattheure consommé.

L’analyse de facturation, en bref ?

Le gain potentiel moyen sur les anomalies détectées, pour des gains supérieurs à 10€, est de :

    • 64€ par anomalie pour les factures d’électricité ;
    • 49€ par anomalie pour les factures de gaz.

Le contrôle de facturation c’est utile ! Les factures peuvent comporter de nombreuses erreurs. Pourtant, il peut s’avérer compliqué de mettre en place ce système. En effet, encore faut-il avoir accès à toutes les factures et aux informations permettant de vérifier chaque brique de coût mais aussi avoir le temps de vérifier toutes ces briques sur toutes les factures du parc. C’est pourquoi, il est nécessaire de réaliser le contrôle de facturation automatiquement afin de repérer les erreurs plus facilement, d’éviter les erreurs humaines et d’être en mesure de traiter un volume important de données.

Vous l’aurez compris : il est important de procéder au contrôle de facturation afin de comprendre la consommation de vos bâtiments, d’identifier de potentiels gains mais surtout de payer le prix associé à votre consommation réelle. Téléchargez le retour d’expérience du Groupement Des Mousquetaires pour savoir comment cet acteur du retail a identifié 2 millions d’euros d’économies en 6 mois uniquement grâce au contrôle de facturation !

Horace Guy

Publié par Horace Guy