Le GRESB est une organisation basée à Amsterdam créée par un groupe d’investisseurs qui souhaitaient comparer la performance ESG des actifs immobiliers de leur portefeuille. Leur objectif est de veiller à ce que les actifs soient durables et qu’ils répondent aux besoins du présent sans pour autant impacter les prochaines générations. Pour cela, le GRESB propose une évaluation annuelle basée sur un système de comparaison de la performance ESG des sociétés de gestion immobilière. Datanergy vous explique le processus à respecter si vous souhaitez participer à l’évaluation !

Dans un premier temps, il est primordial de revenir sur les critères ESG (Environnementaux, Sociaux et de Gouvernance) qui seront abordés tout au long de votre évaluation.

En 2019, 7 aspects qui ont été observés :

      • La gouvernance : plus de 90% des entreprises ont des objectifs ESG intégrés dans leur stratégie commerciale,
      • La politique et divulgation : les participants sont de plus en plus regardants sur la diversité des organes de gouvernance et des employés,
      • Les risques et opportunités : au fil des années, le nombre d’adoption de politiques contre le travail forcé des enfants ne cesse d’augmenter,
      • Le monitoring et système d’Energy Management : les compteurs intelligents mettent fin aux interventions manuelles et permettent des économies d’énergie rapides et efficaces,
      • Les indicateurs de performance : les gestionnaires immobiliers doivent établir un rapport sur l’ensemble des immeubles en prenant en compte les parties communes et privatives,
      • Les certifications de bâtiments : 8,8% de la surface de plancher totale représentée par les 100 000 actifs couverts par le benchmark GRESB 2019 est certifiée au moment de la construction et 15,8 % au moment de l’exploitation, des chiffres encore très faibles,
      • L’engagement des parties prenantes : cela concerne en particulier l’amélioration en matière de formation à la sécurité sur les questions sociales.

    À lire également : GRESB : les changements qui vont vous impacter en 2020

Quelles sont les étapes à respecter pour répondre au questionnaire du GRESB ?

Afin de participer à l’évaluation du GRESB, la première étape est celle de la collecte des données. Souvent complexe mais pourtant indispensable, cette collecte permet aux entités participantes de répondre à un formulaire composé de questions quantitatives et de questions qualitatives.

En ce qui concerne les aspects qualitatifs de l’évaluation, les questions portent en majorité sur l’engagement de vos parties prenantes (investisseurs, locataires, employés, ressources humaines,…). Aussi, parmi les éléments à renseigner se trouveront des informations concernant l’organisation de votre structure. Le but ici est de s’intéresser à la façon dont vous managez vos équipes, à votre politique ESG, à la mise en place de comités, aux objectifs que votre Direction RSE a prédéfini, etc.

Concernant la partie quantitative du questionnaire, il sera obligatoire de faire remonter les informations actif par actif à compter de cette année pour certains des critères. Kilowattheures d’énergies, mètres cubes d’eau, tonnes de déchets, ce seront autant de valeurs qui vous seront demandées dans cette rubrique

Les composantes du GRESB

On remarque par exemple ici qu’au niveau de l’actif, il est désormais obligatoire de renseigner l’année de construction, la date précise de l’acquisition et le taux de vacance. Au niveau de l’entité, il vous sera par exemple demandé des informations au sujet de l’engagement des parties prenantes, les matériaux utilisés, les consommations d’eau, etc.

Une fois toutes ces informations regroupées, il est temps de vous rendre sur le portail mis à disposition par le GRESB pour les renseigner et enregistrer. Pour faciliter cette étape, une API (Interface de Programmation d’Application) a été développée par le GRESB, pour simplifier le téléchargement de vos données quantitatives et rendre le remplissage plus rapide et efficient.

Intervient ensuite la phase d’évaluation. Lors de cette étape, les examinateurs du GRESB vont parcourir toutes les informations que vous avez renseignées afin de procéder à une comparaison avec les autres acteurs de l’immobilier car, ne l’oublions pas, un des premiers objectifs du GRESB était avant tout de pouvoir se comparer à ses pairs.

Pour rappel, voici les dates qui vont marquer votre réponse au questionnaire cette année :

    • 1er avril : ouverture du portail GRESB, rendez-vous sur la plateforme pour vous inscrire et commencer à renseigner le plus d’informations possible au fur et à mesure,
    • 1er juin : deadline pour participer à la phase de pre-review, cette année il est possible de soumettre ses réponses plus tôt pour vous assurer de la véracité de vos informations et de leur cohérence avant la date finale de soumission,
    • 1er juillet : fermeture du portail GRESB, veillez à avoir renseigné toutes les informations nécessaires car, une fois cette date passée, il n’est plus possible d’en renseigner d’autres,
    • 1er septembre : sortie des résultats préliminaires, durant tout ce mois, des allers-retours sont envisageables si les examinateurs du GRESB jugent nécessaire de vous demander des compléments d’informations ou preuves au sujet de vos rendus,
    • 1er octobre : publication des résultats finaux, vous recevrez à ce moment-là vos résultats ainsi qu’un benchmark vous permettant de comparer votre performance extra-financière à celle de vos pairs.

Le calendrier du GRESB

À lire également : Foncières : valorisez votre performance extra-financière grâce au GRESB

Répondre à l’évaluation du GRESB vous permet de faire le point sur votre performance ESG et de mieux la structurer afin d’en améliorer l’efficacité. Si vous ne possédez pas de stratégie ESG, l’évaluation vous permet d’en définir une en adéquation avec vos besoins et enjeux. Téléchargez notre présentation “Répondre au GRESB simplement grâce à vos données” pour tout connaître du processus de réponse au GRESB et maximiser votre score !

Anissa Meziane

Publié par Anissa Meziane