Immobilier Digital

Digitaliser son parc immobilier, en quoi ça consiste ?

La digitalisation du parc immobilier repose sur la numérisation des données relatives aux bâtiments et permet de faciliter le contrôle en temps réel de la totalité du réseau immobilier.  

Trois étapes indispensables pour passer à l’immobilier numérique :

  1. Collecter automatiquement les données déjà existantes pour obtenir une vision plus claire de son parc immobilier. Les sources de données sont multiples : factures fournisseurs, GTC/GTB, GMAO…
  2. Centraliser les données collectées dans un seul outil afin de faciliter le pilotage du parc immobilier. Grâce à l’utilisation d’un logiciel unique, le gestionnaire du parc a la possibilité de voir toutes ses données disponibles au sein d’un même support, facilitant ainsi la recherche d’informations et permettant un gain de temps non négligeable.
  3. Faciliter l’analyse des données recueillies grâce à des solutions de data-analytics permettant de détecter automatiquement d’éventuelles anomalies de consommation.

A lire également : 4 raisons d’abandonner Excel au profit du data-analytics pour suivre la performance de votre parc 

L’objectif de la digitalisation d’un parc immobilier est de pouvoir réaliser d’importantes économies d’énergie tout en adoptant une démarche plus respectueuse de l’environnement.  La digitalisation du parc immobilier permet également au gestionnaire de gagner un temps précieux et ainsi de se consacrer à des tâches à plus haute valeur ajoutée telles que l’analyse de données, la création d’un plan d’actions concret ainsi que le suivi des actions réalisées.

Immobilier digital : tour d’horizon des outils actuels

Le BIM, aussi connu sous le nom de Building Information Modeling, a pour objectif de jumeler toutes les caractéristiques physiques, techniques et fonctionnelles du bâtiment à digitaliser afin d’en obtenir une vision globale. Il permet également de faciliter l’accès à l’information pour toutes les parties prenantes. Cependant, en plus de ne concerner que les bâtiments neufs ou ayant profité d’importants travaux de rénovation, le BIM est un outil statique n’évoluant pas au cours du cycle de vie du bâtiment.

Croisés à l’internet des objets, les logiciels métiers tels que les GTC/GTB et les GMAO permettent de fournir de nombreuses informations concernant les équipements connectés. Cependant, ces logiciels fonctionnent bien souvent en circuit fermé et les informations recueillies ne sont que très rarement croisées avec d’autres sources de données. Impossible alors d’obtenir une vision globale concernant la gestion immobilière de son parc immobilier.

 

Immobilier numérique : de nouvelles perspectives

Le passage à l’immobilier digital se matérialise par la mise à disposition et la connexion de l’ensemble des données disponibles entre elles, peu importe leur format natif. A titre d’exemple, afin d’être capable de déterminer si un bâtiment consomme plus d’énergie que ce qu’il devrait, il devient nécessaire de contextualiser les données de consommation en les croisant avec des informations relatives :

  • Au bâtiment : année de construction, surface, localisation…
  • A l’activité au sein du bâtiment : horaires d’ouverture, équipements présents, taux d’occupation…

Le passage à l’immobilier numérique suppose donc le décloisonnement et la connexion de toutes les sources de données entre elles afin de pouvoir remettre chaque information dans son contexte.

Pour aller plus loin :