ISR ou Investissement Socialement Responsable

ISR ou Investissement Socialement Responsable : Définition

L’ISR, ou Investissement Socialement Responsable, consiste à placer son capital dans un actif sur la base de critères extra-financiers. Les facteurs considérés sont d’ordre environnementaux, sociaux ou de gouvernance (ESG).

L’ISR, quels objectifs ?

L’investissement Socialement Responsable permet de : 

    • Limiter les risques en sécurisant le patrimoine extra-financier d’un actif ; 
    • Créer de nouvelles opportunités porteuses ; 
    • Conférer une crédibilité supplémentaire à l’actif grâce à la dimension éthique véhiculée par le respect de certains critères.

Pour aller plus loin : ISR : des exemples de placements concrets et durables…

L’ISR appliqué aux bâtiments

Une démarche ISR garantit la valeur financière des actifs immobiliers grâce à des programmes de construction ou de rénovation à fort impact environnemental. Cependant, les placements dédiés sont encore limités. On estime que le secteur immobilier ne représente que 5% des actifs des investisseurs institutionnels. De plus, les défis sociaux et de gouvernance restent complexes à relever.

L’ISR permet des placements rentables puisqu’il contribue à améliorer la performance énergétique d’un immeuble en répondant à des critères précis d’économies d’énergie et d’efficience. Cela permet aussi notamment d’augmenter naturellement la valeur et l’attractivité du bien.

Pour aller plus loin : [Vidéo] ISR dans l’Immobilier en France : focus sur les chiffres clés 

Reconnaître les fonds ISR 

Il existe deux labels en France permettant d’identifier les fonds ISR

    • Label Investissement Socialement Responsable : créé par le Ministère des Finances, il permet de mieux identifier les produits d’investissement socialement responsables. Il est attribué aux fonds qui investissent dans des entreprises aux pratiques responsables ; 
    • Label Greenfin (anciennement Transition Énergétique et Écologique pour le Climat) : créé par le Ministère de l’Environnement, il est décerné aux fonds qui investissent dans l’économie verte. Il exclut toutes les entreprises qui oeuvrent dans le secteur nucléaire et des énergies fossiles.