Reporting environnemental ou Reporting RSE

Reporting environnemental ou reporting RSE : Définition

Le reporting environnemental, aussi appelé rapport RSE (Responsabilité Sociale et Environnementale) consiste à communiquer un bilan environnemental ou socio-environnemental pour une entreprise, ses filiales ou bien une administration. Il comprend des critères extra-financiers tels que les impacts directs, indirects, immédiats et différés dus à l’activité professionnelle des entreprises. L’objectif est d’augmenter la transparence de son entreprise. Il doit être accessible aux différentes parties prenantes de l’entreprise. 

Il est important que ce bilan soit régulièrement mis à jour. De manière générale, les entreprises le remettent à jour annuellement. Ce bilan comprend un bilan global, par unité de travail, service ou fonction.

Pour aller plus loin : Rapport RSE : comment transformer une obligation légale en véritable outil du changement ? 

Qui est concerné par cette obligation ? 

Dans certains pays, ce bilan est obligatoire pour les grandes entreprises. En France, l’article 225 de la Loi Grenelle II rend le reporting obligatoire pour les entreprises dont le chiffre d’affaires ou le total du bilan dépasse 100 millions d’euros ou dont le nombre de salariés permanents excède 500 personnes.

Selon une enquête mondiale menée par la société d’audit KPMG en 2011, la France serait placée au 4ème rang mondial en terme de reporting RSE. Le nombre d’entreprises communiquant sur leurs actions environnementales, sociales et de gouvernance serait passé de 59% à 94% en 3 ans seulement.

Les entreprises exemptées

Certaines catégories d’entreprises ne sont pas concernées par le rapport RSE : 

    • les sociétés par actions simplifiées (SAS) ;
    • les sociétés à responsabilité limitée (SARL) ; 
    • les sociétés en nom collectif (SNC) ;
    • les sociétés civiles immobilières (SCI) ; 
    • les groupements d’intérêt économique (GIE). 

Les informations à fournir dans un reporting RSE 

Un grand nombre d’informations sont nécessaires pour réaliser son reporting RSE : 

    • les données sociales : sécurité, emploi, santé… 
    • les données environnementales : données énergétiques, impact de l’activité de l’entreprise sur l’environnement…
    • les données sociétales/économiques : parités femmes/hommes, relation avec les parties prenantes…  

Pour en savoir plus : 7 façons de mettre les données au service de la performance environnementale de l’entreprise