Transformation digitale du secteur bancaire

La transformation digitale, c’est quoi ?

Lorsque nous parlons de transformation digitale, nous parlons de dématérialisation et traitement des informations. En effet, les données d’un ou plusieurs actifs sont recueillies, analysées et centralisées au sein d’un logiciel unique. Ce logiciel permet aux agences bancaires de pouvoir digitaliser leurs informations ainsi que leurs services, notamment les services de virements bancaires.

Transformation digitale dans le secteur de la banque

Le secteur bancaire connaît actuellement une forte mutation de ses services afin d’engager sa transformation digitale. En effet, depuis quelques années, les banques traditionnelles ont dû réfléchir à de nouveaux services digitaux afin de s’adapter aux nouvelles attentes de leurs clients, notamment en dématérialisant leur offre. Nous pouvons prendre l’exemple de l’explosion des banques en ligne ou bien de l’implantation d’entreprises indépendantes dans le secteur de la banque à travers la création de néo banques.

La digitalisation de l’information ou comment simplifier le quotidien des gestionnaires d’agences

Afin d’engager leur transition digitale, les banques doivent commencer par collecter toutes leurs données déjà existantes, qu’il s’agisse de données patrimoniales, d’activité ou bien de consommation. Une fois ces données collectées, il devient possible de les centraliser au sein d’une plateforme unique, permettant ainsi aux utilisateurs de disposer de toutes les informations dont ils ont besoin en un seul clic. Ce gain de temps lors de la recherche d’informations permet notamment aux gestionnaires d’agences de dégager du temps afin de se consacrer à des tâche à plus haute valeur ajoutée.

La transformation digitale au service de l’efficacité énergétique de la banque

Une fois les données des agences bancaires collectées et centralisées, il devient possible de les analyser automatiquement et de repérer des anomalies de consommation sur l’ensemble du réseau telles qu’une consommation par m2 élevée, une forte thermosensibilité, une consommation en heures creuses anormale…

Il convient alors d’identifier les sources d’anomalies, notamment un éventuel problème de régulation des équipements ou bien des équipements défaillants. Une fois les causes des anomalies déterminées, il devient possible de créer un plan d’actions global concret, avec des préconisations d’actions de réduction des consommations pour chaque agence. En plus d’actions à mettre en place, ce plan d’action pourra également préciser les gains attendus pour chaque action préconisée ainsi qu’une priorisation des actions à réaliser en fonction de leur retour sur investissement.

À lire également : Optimiser ses consommations énergétiques grâce à l’analyse des données existantes, c’est possible ! Crédit Coopératif témoigne

La transformation digitale de la banque permet également de mettre en place une démarche d’optimisation des contrats. La première étape consiste à rattacher chaque point de livraison à son agence. Ainsi, il devient possible de détecter d’éventuels contrats orphelins (contrat facturé mais non rattaché à un point de livraison) ou bien clandestins (contrat facturé alors qu’il devrait être fermé). En ayant recours à des algorithmes, il est également possible de calculer automatiquement les conditions tarifaires optimales pour chaque agence en fonction de son profil de consommation.

En plus de faciliter le quotidien des gestionnaires d’agences en leur donnant accès à toutes les informations dont ils ont besoin en un seul clic, la transformation digitale du secteur bancaire constitue également un premier pas vers d’importantes économies d’énergie.

Pour en savoir plus :